scénographie

Organiser les constellations

 

Théâtres, salles de concert, musées, … Ce sont autant de lieux dans lesquels les artistes et le public se réunissent autour d’histoires et d’objets. La disposition architecturale encadre les possibilités artistiques et façonne les relations entre les artistes et le public. De la même façon, la constellation spatiale des musées guide les récits, à travers les œuvres.

The Space Factory propose un service de conseil, de dessin, d’études techniques, et de suivi de chantier, pour la scénographique spatiale et la scénographie d'équipement de lieux culturels, englobant ainsi l’organisation du projet, l'architecture, la technique, et le fonctionnement des espaces.

THE SPACE FACTORY EST UNE AGENCE DE CONCEPTION MULTIDISCIPLINAIRE POUR LA CONCEPTION SCENOGRAPHIQUE DE LIEUX CULTURELS ET D’ESPACES POUR LE SPECTACLE VIVANT ET LES ARTS VISUELS.

Nous assistons les architectes, les maîtrises d’œuvre et d’ouvrage, ainsi que les utilisateurs, dans la conception de lieux de spectacle et d’exposition, afin qu’ils puissent facilement fonctionner dans leur utilisation quotidienne, et être approprié par les esprits créatifs qui vont y imaginer leurs productions (musique, danse, théâtre, opéra, exposition,etc.). La conception scénographique, l’ingénierie de machinerie, l’éclairage scénique et les systèmes audiovisuels, composent la base de notre travail.

 

L’expertise qui relie la conception technique au projet architectural comprend l’analyse du programme, son fonctionnement, et son contexte urbain ; les études de visibilités pour chaque spectateur, l’implantation des sièges et sa relation aux normes d’accessibilité et de sécurité ; la définition des espaces, des volumes et des relations spatiales ; et l’optimisation de la circulation et de la logistique entre les mouvements de personnels, matériels et visiteurs qui régissent ces espaces.

/

approche
& rôle

Traverser les disciplines avec clarté

 

Dès le démarrage du projet, le scénographe et l’acousticien sont les partenaires privilégiés de l’architecte. The Space Factory contribue au bon avancement du projet par une analyse nette des besoins, des souhaits, espoirs et rêves des différents acteurs de la commande, aussi bien au niveau artistique qu’opérationnel. Nous travaillons, à la manière d’un producteur musical, en accompagnant les équipes de conception et de maîtrise d’ouvrage, dans le but de poursuivre les idées qui font que ces espaces fonctionnent pour tous. Dans ce processus, nous recherchons des rebondissements architecturaux, qui ouvrent les portes à de nouvelles et de multiples possibilités.

Construire pour les arts et le spectacle vivant peut paraître complexe, mais n’est pas nécessairement difficile. Pendant les études d’avant-projet, nous sommes à l’écoute de tous les spécialistes et ingénieurs, dont certains peuvent débuter dans la conception de lieux artistiques. Nous agissons comme médiateurs, pour la clarté des objectifs, des rôles et interfaces, donnant ainsi à l’équipe la liberté d’explorer ensemble les solutions de conception intelligentes et contemporaines.

AVEC L’EXPANSION DU NOMBRE DE SPÉCIALISTES AUTOUR DE LA TABLE, LE SCÉNOGRAPHE EST DEVENU LE RÉFÉRENT DU PROGRAMME ET L’AMBASSADEUR DU CONCEPT ARCHITECTURAL, CONSTRUISANT DES PASSERELLES ENTRE LES MAÎTRES D’OUVRAGE, LES UTILISATEURS, LES ARCHITECTES, LES ACOUSTICIENS ET LES INGÉNIEURS DU BÂTIMENT.

Nos missions et services couvrent de nombreux sujets pendant toutes les phases du projet, en passant par la description programmatique et les échanges architecturaux, les détails techniques et cahiers des charges, la direction des travaux et la réception, pour des projets de construction et rénovation.

 

The Space Factory aime faire équipe avec des scénographes consultants locaux afin d’assurer la pérennisation du savoir, les habitudes de travail, le respect des lois et réglementations nationales, ainsi que le développement de la documentation technique. Nous estimons que ces collaborations internationales enrichissent la conversation pour la conception, et assurent aux architectes, clients et constructeurs la continuité de la réalisation du projet.

/

Projets

  • Lyric Theatre Complex

    West Kowloon Cultural District, Hong Kong.

    Lyric Theatre Complex

    West Kowloon Cultural District, Hong Kong.

    Projet — Le Complex du Théâtre Lyrique dessiné par UN Studio, combine trois salles de spectacle en un centre d’excellence pour danse et théâtre. Le Théâtre Lyrique peut recevoir 1 450 spectateurs et est munie d’une grande fosse d’orchestre, de dessous de scène démontables, d'une scène latérale et d'une cage de scène équipée de porteuses ponctuellement motorisées. Le théâtre de moyenne taille, avec ses 600 sièges, a les mêmes fonctionnalités que la grande salle, mais dans une plus petite configuration. Le studio de 250 places, originellement prévu comme une blackbox, a évolué pendant la conception en un théâtre frontal.

     

    Neuf studios de danse, incluant une grande salle de répétition, prévoient de larges espaces de travail pour la création de productions artistiques. Les studios de danse sont organisés à la manière d'un « Resident Company Center », qui formera un lieu de développement et de collaboration entre les compagnies de danse et des artistes de Hong-Kong.

     

    Rôle — Rôle — Le projet a été développé par nos collègues de Carr & Angier. The Space Factory reprend la conception du Théâtre et le rôle de consultant depuis la dernière partie de la phase Avant Projet Définitif, et est responsable des spécifications et de la formulation des appels d'offre qui en découlent. Tous les disciplines de théâtres sont couvertes, incluant la machinerie scénique, l’éclairage, et les systèmes audio-visuels et de médias qui sont développés à la pointe des technologies de réseau en évolution rapide.

     

    Le projet est développé en collaboration étroite avec les architectes d’UN Studio et leurs partenaires AD+RG. La construction des fondations qui recouvrent les voies du train sous le site et formant les bases du futur Complex commencera au début de l’année 2018. L’ouverture du projet est, elle, pressentie en 2021.

     

    The Site
    West Kowloon Cultural District.

    /

    Architectes — UNStudio et AD+RG
    Maîtrise d’Ouvrage — L’autorité du West Kowloon Cultural District
    Acousticien — Marshall Day Acoustics, Hong Kong
    Scénographe — The Space Factory (Phase Esquisse jusqu’à l’APD: Carr & Angier)
    Consultant associé — Phil Soden
    Coût de construction — HKD 3,0 B
    Statut — phase de rédaction d'appel d'offre
     
    > site web WKCD (en Anglais)
  • Kultur Casino

    Berne, Suisse.

    Kultur Casino

    Berne, Suisse.

    Projet — Le Kultur Casino est un bâtiment classé dont la construction date de la première décennie du XXe siècle, dessiné par Lindt & Hoffmann. Il se situe dans le centre historique de Bern, accueillant une salle de concert d'environ 1 050 places et une salle de musique de chambre. Les architectes CampanileMichetti ont la mission de faire renaître l’architecture d’origine de ce bâtiment, de multiple fois modifié, tout en faisant fonctionner les installations techniques requises aujourd’hui. L’attention de la rénovation se porte surtout sur la salle de concert et la Burgerratsaal. Les deux salles vont recevoir de nouvelles machineries scéniques et de nouveaux sièges. L’éclairage sera remis à niveau, avec une meilleure couverture et qualité lumineuse. Le système de ventilation sera refait à neuf pour un meilleur confort en salle et pour une diminution du bruit.

     

    Rôle — The Space Factory est responsable des interventions scénographiques. La mission inclue la conception d’un nouveau système de scène, l’extension de possibilités de levage (pour les événements commerciaux fréquents et les utilisations théâtrales de la salle), la conception d’un nouveau système d’éclairage, et une remise à niveau des réseaux audio-visuels. La totalité des sièges des deux salles sera rénovée, avec une attention particulière portée sur la conception d'un siège multi-usage pouvant servir aussi bien lors de concerts que de banquets.

     

    Démontage des elevateurs de scène.
    Démontage des elevateurs de scène.

    /

    Architectes — CampanileMichetti Architekten (conception historique : Lindt & Hoffmann)
    Maîtrise d’Ouvrage — Burgergemeinde Bern
    Project Management — Ingenta
    Acousticien — Kahle Acoustics
    Scénographe — The Space Factory
    Coût de construction —74 M CHF
    Statut — en construction
     
    > site du Kultur Casino
  • Anneliese Brost Musikforum Ruhr

    Bochum, Allemagne.

    Anneliese Brost Musikforum Ruhr

    Bochum, Allemagne.

    Projet — Le Musikforum abrite l’orchestre symphonique de Bochum, avec une salle de concert de 950 places et une salle de répétition/spectacle modulable de 300 places. L’église existante, placée au centre du nouveau bâtiment, serve comme hall d’accueil polyvalent : un espace central de rencontre des esprits musicaux, qui pourrait être utilisé pour des concerts et événements. Le centre accueille aussi l’orchestre des jeunes et d’autres ensembles du conservatoire.

     

    Rôle — The Space Factory a poursuit le projet, initialement développé sous Ducks Scéno, à partir de la phase PRO jusqu’aux phases DET et AOR réception, dans une équipe de consultants dirigée par l’acousticien Müller-BBM. La société berlinoise ITV-mbH etait le partenaire local pour assurer la documentation technique et le suivi du chantier.

     

    Bochum Musikzentrum construction site
    Vue depuis le balcon du lointain.

    /

    Architectes — Bez + Kock, Stuttgart, Germany
    Maître d’ouvrage — Ville de Bochum, Germany
    Acousticiens — Müller-BBM et Kahle Acoustics
    Scénographe — The Space Factory (Ducks Scéno jusqu’à 2014)
    BET théâtre — ITV-mbH
    Surface utile — 10 000 m2
    Coût de construction — 30 M €
    Budget scénographique — 1,65 M €
    Inauguré le 28 octobre 2016
     
    > site du Bochumer Symphoniker
  • Elbphilharmonie

    Hambourg, Allemagne.

    Elbphilharmonie

    Hambourg, Allemagne.

    Projet — L’Elbphilharmonie consiste en une salle de concert de 2 150 places, une salle de musique de chambre de 550 places, et une salle de répétition pour 150 choristes. Le projet est la deuxième maison de l’Orchestre Symphonique NDR, et inclue les installations pour l’enregistrement et la retransmission.

     

    Rôle — Au sein de Ducks Scéno, Frans Swarte était scénographe et chef de projet pour la Elbphilharmonie. Pour conserver la mémoire du dossier, The Space Factory a repris le projet en tant que scénographe pour Herzog & de Meuron pour les dernières deux années de la construction.

     

    La Grande Salle
    La grande salle.

    /

    Architectes — Herzog & de Meuron
    Acousticien — Nagata Acoustics
    Scénographe — The Space Factory (Ducks Scéno jusq’au 2014)
    Maître d’ouvrage — Ville de Hambourg, Allemagne
    Surface de plancher — 20 000 m2
    Coût de construction — 780 M €
    Estimation équipements scénographiques — 15 M €
    Inauguré en janvier 2017
     
    > site de l’Elbphilharmonie
  • Hart van Zuid

    Rotterdam, Pays-Bas.

    Hart van Zuid

    Rotterdam, Pays-Bas.

    Projet — Le Centre de Congrès International "ICC" (International Congress Center) est une extension du complexe Ahoy dans le Sud de Rotterdam. Le programme fait partie d'une restructuration complète du quartier qui inclue une nouvelle station de bus, une piscine, un nouveau théâtre et la rénovation et l'extension des halles d'exposition actuelles Ahoy.

     

    Le projet ICC agrandit le Centre de Congrès et les installations musicales et théâtrales d'Ahoy. La salle principale est un vaste espace de plus de 3 500 m², avec un large panel d'utilisations : exposition, concerts pop/rock, congrès et théâtre musical. Suivant les configurations, sa capacité évolue : pour le Théâtre elle offrira 2 700 places ; pour les concerts, l'audience pourra aller jusqu'à 7 000, comprenant plus de 6 500 places debout. Le Centre de Congrès est doté de plusieurs salles de conférences permettant de contenir de 50 à 1 000 places et un grand hall de réception.

     

    Rôle — The Space Factory assure toute la scénographie de la grande salle de spectacle, dont les missions de conception, pour le consortium des entreprises générales Ballast Nedam et Heijmans, en collaboration avec Kraaijvanger Architectes. Travaillant depuis la fin de la phase APS, l'étendue de la mission inclue l'analyse des utilisations liées au programme et les concepts architecturaux, avec le développement de la logistique, l'aide à la conception des différents espaces du congrès, et la conception intégrale de la grande salle, en incluant sa transformation, et toutes les technologies permanentes, les équipements et infrastructures attenants.

     

    Plan du projet Hart van Zuid, Rotterdam Ahoy ICC en jaune.
    Plan du projet Hart van Zuid, Rotterdam Ahoy ICC en jaune.

    /

    Entreprise Générale — Hart van Zuid (Ballast Nedam et Heijmans)
    Architectes — Kraaijvanger Architects
    Maître d’ouvrage — Ville de Rotterdam
    Utilisateur — Rotterdam Ahoy
    BET structure — Abt
    Acousticien — LBP | Sight
    Scenographe — The Space Factory
    Surface utile — 15 000 m2
    Coût de construction — N/A
    Estimation équipements scénographique — N/A
    Actualité — phase APD
     
    > site du projet
  • « EL SISTEMA »

    Espaces pour la musique.

    « El Sistema »

    Espaces pour la musique.

     
    Après son implication dans de grands projets de salle de spectacle et conservatoires (voir expérience passée), The Space Factory a été invité à contribuer à deux projets d’école de musique de plus petites envergures mais aussi pertinents, dans le centre de Caracas et dans les montagnes à l’ouest de la ville.

     

     

    Núcleo Mucuchíes

    Estado Mérida, Venezuela.

     
    Projet — Le village de Mucuchiés se trouve dans le centre d’une vallée de l’Etat de Mérida à 3 000 m d’altitude. Les nouvelles installations pour la « Fondacion Musical Simon Bolivar » consistent en 3 bâtiments, qui seront construits en trois phases : une école de musique, une salle de concert de 400 places et des ateliers artistiques.
     
    La grande salle de répétition de l’école, « Sala Experimental », s’ouvre sur l’extérieur. La construction de cette première phase est en cours.
     
    Rôle — The Space Factory assiste les architectes et le maître d’ouvrage sur l’organisation pratique et le dessin de l’école de musique, ainsi que le développement de toutes les techniques et technologies de la salle de concert.
     
    Sala Experimental; image ADJKM
    Sala Experimental ; image ADJKM.
     
    Architecte — ADJKM
    Acousticien — Kahle Acoustics
    Scénographe — The Space Factory
    Surface de plancher — 3 000 m2 (phase 1)
    Coût de construction — 7,5 M € (équivalent)
    Actualité — phase 1 en construction, phases 2 & 3 en conception
     
     
     

    Núcleo Musical Amarillo

    Caracas, Venezuela.

     
    Projet — La nouvelle école de musique et de théâtre d’Amarillo conçue par ADJKM s’insère dans un grand ensemble de logements à Caracas. Le programme combine des cellules pour la pratique individuelle, une salle de répétition pour ensembles, un studio de répétition de théâtre et une salle de classe pour la théorie, avec un atelier de luthier pour la fabrication et la réparation d’instruments sur sa mezzanine. Les façades de l’espace d’ensembles, et de ceux du théâtre ouvrent sur l’extérieur.
     
    Rôle — The Space Factory assiste les architectes et maître d’ouvrage sur l’organisation pratique et la conception des équipements techniques de l’école.
     
    Rendering of the exterior facades
    Rendu des façades amovibles extérieures ; image ADJKM.
     
    Architecte — ADJKM
    Acousticien — Kahle Acoustics
    Scénographe — The Space Factory
    Surface de plancher — 600 m2 (phase 1)
    Coût de construction — 0,5 M € (équivalent)
    Actualité — en construction

     

     

     

    /

  • Concours

    Une sélection.

    Concours

    Une sélection.

     

    OCC Spuikwartier

    La Haye, Pays-Bas.

     
    Le « Spuikwartier » est un projet de conception-réalisation pour la nouvelle maison de la compagnie de danse « Nederlands Dans Theater », l’orchestre symphonique « Residentieorkest » et le Conservatoire Royal de Musique et Danse. (Le projet est une reprise du projet initial « Spuiform », pour lequel Frans était le scénographe principal pour Ducks Scéno, dans l’équipe de Neutelings Riedijk Architects jusqu’à ce que le projet soit annulé par la ville à la fin de l’APD.) La proposition se construit à la fois sur le site du complexe existant, dessiné en 1987 par OMA and Architecten van Mourik, et d’une ancienne tour gouvernementale.
     
    Le programme consiste d’un théâtre de danse et opéra de 1 300 places, une salle de spectacle de 1 500 places (la salle accueille jusqu’à 2 500 places debout), une salle de musique de chambre de 600 places pour le conservatoire, et de multiples studios de musique, danse, enregistrement et de composition. En ajout à l’OCC (centre culturel et éducatif), 50 000 m² de surface de plancher brute est attribuée à un usage mixte (hôtel, bureaux, appartements, commerces).
     
    Le projet devait répondre à un mélange complexe de critères de conception : réussir à accueillir tout le programme dans l’emprise du site, contribuer à l’amélioration du quartier Spui, intégrer le bâtiment dans le voisinage, assurer une aire de chargement opérationnelle 24/24 et 7/7, concevoir un ensemble qui catalyse les collaborations entre la danse, la musique, l’éducation et la programmation commerciale. Ces paramètres allaient de pair avec un délai de construction très court (ouverture en 2019), en maintenant la scène existante du NDT et sa maison de production opérationnelles jusqu’à 12 mois avant l’ouverture, et tout cela dans un enveloppe budgétaire très limitée.
     
    The Space Factory a assuré toute la scénographie et la conception des salles de spectacle pour l’équipe de l’entreprise générale Heijmans, prenant part activement dans le processus de concours autour d’un dialogue compétitif comprenant cinq tours de réunions avec les maîtres d’ouvrage et futurs utilisateurs. Le travail incluait l’analyse fonctionnelle et financière du programme et des concepts urbains et architecturaux, des données sur la logistique du bâtiment (point crucial du projet), la conception des espaces de spectacles et studios, dont une proposition alternative et financièrement optimisée qui étend la flexibilité du programme de la salle de spectacle pour la danse, et le développement des concepts pour toutes les technologies associées aux salles et studios. Pour l’avant-projet de la phase de concours, ITV à Berlin a assuré un appui sur l’ingénierie et la documentation scénique technique.
     
    View from Spuiplein
    Vue depuis la place Spuiplein.

    /

    Entreprise générale — Heijmans Vastgoed
    Architectes — Atelier Spuikwartier: Felix Claus Dick van Wageningen Architects, Van Dongen-Koschuch, Geurst & Schulze et West8
    BET — ABT
    Client — Ville de La Haye
    Acousticien — Müller BBM
    Scénographe — The Space Factory
    BET théâtre — ITV-mbH
    Surface de plancher — 28 500 m2 (48 500 m2 surface brute)
    Coût de construction — 120 M € (estimation)
    Estimation équipements scénographiques — 18 M €
    Année — 2015; dialogue compétitif sur ESQ et APS; seconde place
     
     
     

    Théâtre de l’Ancre

    Charleroi, Belgique.

     
    Concours pour les nouveaux murs du Théâtre de l'Ancre, dont la création artistique (multi-disciplinaire) est l’une des plus importantes de Wallonie. Le projet se compose d'un théâtre avec une jauge flexible de 250 à 400 places, d'un studio pouvant accueillir 100 personnes, d'une salle de répétition, de nouveaux locaux pour l'administration, et d'une résidence d'artistes - tous disposés autour d'un grand jardin. Le programme est divisé en plusieurs unités qui forment un îlot résidentiel dans la périphérie de Charleroi. La nouvelle construction vient remplacer deux maisons et contient les deux espaces de représentation, la salle de répétition, la zone de backstage et le foyer pour le public.
     
    Le concept du projet, proposé par Matador, était de conserver le grand espace vert situé dans la cour, faisant parti de l’un des rares intérieurs d’îlots encore non-construits. Un autre facteur était le budget, dans lequel les mètres carrés requis et les fonds alloués n'étaient pas tout à fait en équilibre. Les lignes directrices du concours ont permis cependant une réduction raisonnée des surfaces. La proposition consistait en un aménagement intelligent et compact, pour réussir à combiner toutes les fonctions et circulations dans l'empreinte existante. La zone de back-stage, les fonctions destinées au public, et le foyer principal à double niveau sont organisés dans le style d'un escalier Chambord ouvert, avec une disposition des espaces du public en rez-de chaussée, et de la vie back-stage en mezzanine. La salle principale, située dans les étages supérieurs du bâtiment, avait une connexion directe au jardin, et aurait assuré de nouvelles possibilités d'usages (festivals d'été, restauration, etc.).
     
    Image du Jardin
    Image courtesy of Matador.
     
    Architecte — Matador
    Acousticien — Kahle Acoustique
    Paysagiste — Bloc Paysage
    Coût de Construction — € 4.5 M
    Année — 2016; second prix
     
     
     

    Submerged Theater

    Spree, Berlin, Allemagne.

     
    Les architectes de Matter ont conçu un théâtre immergé pour la production « The Visit of Dogville », une fusion libre entre Dürrenmatt’s « The Visit » et Von Trier’s « Dogville », proposé par Max Schumacher. Le théâtre, comme espace à part entière, est défini par la projection de lumières et d’images sur un plancher suspendu à quelques centimètres sous l’eau. La scène est délimitée par les sources lumineuses venant d’une tour érigée sur la terre ferme, servant elle-même de surface de projection pour créer le décor de la pièce. Le public profite ainsi d’une ambiance de spectacle unique, les bottes dans l’eau...
     
    Bien que la conception ne soit pas arrivée à son terme, peut-être à cause de son étrange nature conceptuelle, le projet était l’un de ceux pour lequel l’eau jouait un rôle déterminant dans l’interprétation de l’oeuvre et du lieu du spectacle.
     
    Render of the performance in the Spree
    Image de synthèse du spectacle sur la rivière Spree.
     
    Architectes — MATTER, André Schmidt
    Metteur-en-scène — Max Schumacher
    Année — 2015; concours ouvert
     
     
     

    Cultuurcluster

    Zaanstad, Pays-Bas.

     
    Le programme regroupe une scène pour musique pop, un studio de théâtre, une maison artistique, une école de musique, un atelier de beaux-arts, une médiathèque, des studios pour la station de radio locale, et plusieurs espaces de production, présentation, et de réunion.
     
    L’implantation urbaine visait à connecter le bâtiment au rez-de-chaussée et au bel étage du centre-ville attenant. Les architectes d’Atelier PRO ont ainsi choisi de mettre l’espace principal de spectacles POP et les espaces de livraison au rez-de-chaussée et de créer un spacieux atrium lumineux du côté de l’entrée ville.
     
    L’atrium héberge la circulation vers et entre les différentes entités, mixant et distribuant les publics (artistes, équipes techniques, …) pour faciliter des rencontres et l’animation des espaces, et les sépare à la transition du public vers le privé. L’organisation superposée prévoit une grande flexibilité fonctionnelle des grands studios, qui peuvent être partagés entre les différentes organisations.
     
    L’espace pop est équipé d’un élément de gradins rétractables connecté à un large balcon asymétrique. Conçu comme un théâtre-studio, les équipements scéniques facilitent un large éventail d’évènements.
     
    Le foyer ; image Atelier PRO
    Le foyer ; image Atelier PRO.
     
    Architectes — Atelier Pro, Lisette Plouvier
    Acousticien — Peutz Groningen
    Surface de plancher — 7 500 m2
    Année — 2015; second prix
     
     
     

    Theater aan de Parade

    Den Bosch, Pays-Bas.

     
    Le « Theater de la Parade » est un arrêt connu dans le monde du théâtre itinérant néerlandais. Au-delà, le théâtre est l’unique (co) producteur et hôte de plusieurs spectacles et galas télévisés. Pour faciliter l’utilisation de la retransmission, le parterre peut être transformé en une avant-scène qui s’éloigne jusqu’à l’allée transversale.
     
    Le carnaval est une source de revenu majeur pour le théâtre. La proposition du dessin de NOAHH et NL Architects étend la flexibilité du théâtre grâce à une topographie créée par des élévateurs et ponts qui interconnectent le parterre, les balcons et les plateformes de scène. Les deux théâtres peuvent s’ouvrir vers des foyers interstitiels et vers les extérieurs, créant ainsi un flux ininterrompu de musique, de personnes et de vente de bières. Dernier point, et non le moindre, la façade en terrasse offre une scène sur le toit, confirmant « La Parade » comme le cœur du théâtre et du festival de Den Bosch (Bois-le-Duc).
     
    Le challenge était de pouvoir adapter tous les espaces à l’emprise étroite du bâtiment et les faire fonctionner. Avec seulement une façade accessible, les entrées pour les personnes, les marchandises et les camions déterminent les relations spatiales entre les théâtres, les foyers, et les espaces techniques. La solution a été trouvée en abaissant la scène principale du théâtre sous le niveau de la rue et prenant les livraisons en sous-sol via un large monte-charge. Grâce au niveau libéré du rez-de-chaussée, l’équipe de conception a pu exploré ses ambitions pour les fonctions publiques et les rôles du bâtiment.
     
    Render of the exterior of the theater
    Image de synthèse de l’extérieur du théâtre.
     
    Architectes — NOAHH, Patrick Fransen et NL Architects, Kamiel Klaasse
    Acousticien — DHV, Theo Raaijmakers
    BET — ABT et Nelissen Ingenieursbureau
    Coût de construction — 32 M €
    Année — 2015; finaliste
     
     
     

    Bauhaus Museum

    Dessau, Allemagne.

     
    Le programme demandait une grande flexibilité entre les espaces d’exposition permanents et temporaires, et des laboratoires d’expérience pratique sur les matériaux et des aires ateliers.
     
    Le dessin de MATTER prévoit des espaces modulables à tous les niveaux du bâtiment, avec une double hauteur des espaces d’expositions temporaires, connectés directement à la circulation principale. Conçu comme un studio flexible, il peut être utilisé (indépendamment) pour les évènements, colloques, discours, etc. Les expositions temporaires peuvent être étendues sur les ailes attenantes.
     
    L’agencement dynamique des expositions permanentes et temporaires rend possible de séparer, combiner, juxtaposer ou mixer des expositions, thèmes et scénarios, comme désirés par les conservateurs.
     
    Coupe à travers le bâtiment
    Coupe à travers le bâtiment.
     
    Architectes — MATTER, André Schmidt
    Année — 2015; conours ouvert
     
     
     

    Musis Sacrum

    Arnhem, Pays-Bas.

     
    Compétition pour une nouvelle salle de concert multifonctionnelle de 1 200 places pour musique classique et amplifiée, réorganisation complète des espaces techniques, et rénovation de la salle de concert existante.
     
    La proposition de NOAHH et Studio Nuy van Noort crée une salle de concert multifonctionnelle avec de nombreuses options qui pourront, au fil du temps, permettre une flexibilité maximale pour l’aménagement des places assises et debout. La nouvelle salle est séparée du bâtiment existant par une petite cour intérieure qui deviendra le point charnière de la consolidation du backstage. Grâce à un flux du public de chaque côté, la cour devient un endroit naturel de rencontre comme une extension des foyers, et, quand elle est utilisée de manière autonome, un inspirant espace de spectacle semi-extérieur.
     
    Image de rendu de l’extérieur
    Image de synthèse de l’extérieur.
     
    Architectes — NOAHH, Patrick Fransen & Studio Nuy van Noort, Maartje Nuy
    Acousticien — DHV, Theo Raaijmakers
    Coût de construction — 12 M €
    Année — 2015 ; second prix
     

    /

  • PROJETS ANTÉRIEURS

    Une sélection.

    Projets antérieurs —

    Théâtre, musique, exposition, expérimentale

    Une sélection.

     
     

    Taipei Performing Arts Center

    Taipeh, Taiwan.

    Le projet conçu par OMA, et assisté par Kris Yao Artech, inclue un opéra de 1 500 places assises et un proscenium de théâtre de 800 (« Proscenium Playhouse »). Le dessin d’OMA s’écarte de la distribution spatiale usuelle. Afin de maintenir le plus possible un espace extérieur pour le public, toutes les scènes et leurs infrastructures sont liées entre-elles dans un cube central, avec les volumes des salles protubérants sur trois des quatre côtés, au-dessus du rez-de-chaussée public. Le quatrième côté est réservé aux circulations verticales des espaces techniques de spectacles, avec ascenseurs pour personnes et camion.
     
    L’agencement des espaces permet de maximiser une certaine flexibilité et catalyse une synergie entre la taille et la typologie des salles de spectacle. La grande salle de répétition peut être couplée à la partie arrière de la scène de la « Proscenium Playhouse ». Les scènes latérales du Grand Théâtre suivent la configuration européenne du podium, dont une partie de la quatrième scène permet une rotation simple des plateaux. La scène arrière peut être utilisée seule, ou couplée à la salle « Multiform Theater ». Les scènes latérales du grand Théâtre et du « Multiform Theater » peuvent être reliées pour créer un Superthéâtre d’une scène de 80 m.
     
    Frans était scénographe et chef de Projet pour Ducks Scéno, pour toutes les phases de conception depuis les esquisses du concours en 2007, à travers les phases de dessin, jusqu'à la première année de chantier. Stefan était l'ingénieur scénique en chef pour la conception et le développement du projet, travaillant en tandem avec Frans sur la conception des espaces de spectacle et de la machinerie de scène, jusqu'à la fin de la phase APD.
     
    image of the primary steel structure
    Vue à travers l’arriere des dessous de scene du grand theatre.

    /

    Architecte — OMA
    Acousticien — DHV
    Scénographe — Pour Ducks Scéno : Frans Swarte en tant que scénographe pour les phases ESQ, APS, APD, PRO, jusqu'au milieu de la phase DET; Stefan Abromeit en tant que ingénieur scénique jusq'au phase PRO
    Ingénieur Structure — Arup
    Client — DCA, Ville de Taipei
    Consultant local — CSI
    Surface brute — 40 000 m2
    Coût de construction — 120 M € ; Coût des équipements scénographiques >25 M € (équivalent)
    État — en construction
     
     
     

    MÉCA

    Bordeaux, France.

     
    Rôle — Depuis le concours jusqu’à la phase PRO, Frans était scénographe et chef de projet pour Ducks Scéno, travaillant en étroite collaboration avec les architectes et les équipes du client et des utilisateurs sur la conception et l’intégration des technologies scénographiques.
     
    Projet — Le programme de la Maison de l’Économie Créative et de la culture en Aquitaine (MÉCA), contient une salle de théâtre professionnelle de 250 places pour l’OARA, une salle de projection de 50 places pour les professionnels du cinéma de l’ECLA, et 1 500 m2 d’espaces d’exposition pour le nouveau musée d’art contemporain du FRAC Aquitaine. Les architectes de BIG ont conçu les différentes fonctions dans un arc qui enjambe l’atrium public principal, avec l’espace d’exposition du FRAC au-dessus, les fonctions de théâtre dans une colonne, et la salle de projection et les bureaux dans l’autre.
     
    L’OARA aide des compagnies de théâtre à monter leurs productions pendant les dernières semaines préparatoires avant de partir en tournée dans la région. Le théâtre a été conçu avec à l’esprit les dimensions et les dispositions de la plupart de ces théâtres régionaux. Une fosse peut être utilisée avec de petits ensembles de musique ou avec du public, donnant la suggestion d’un nez de scène. En enlevant l’ensemble des places, le parterre devient une surface plane.
     
    La grande salle d’exposition du FRAC bénéficie de la lumière du jour et est entourée par plusieurs niches pouvant accueillir des expositions thématiques de petite taille ou des projections vidéo. Des cimaises mobiles assurent une configuration flexible dans l’espace principal. Des rails de roulement et des anneaux de suspensions augmentent les possibilités de suspension des objets lourds ou volumineux. Une infrastructure intelligente fournit une matrice d’éclairage architectural, d’exposition et de théâtre, ainsi que des réseaux média.
     
    image de la maquette du FRAC
    Image de la maquette du FRAC.
     
    Architectes — BIG et Freaks
    Acousticien — Cabinet Conseil Vincent Hedont
    Scénographe — Frans Swarte pour Ducks Scéno, du concours à la phase PRO
    Maître d’Ouvrage — Région Aquitaine
    Surface de plancher brute — 10,400 m2
    Coût de construction — 28 M €
    État — en construction
     
     
     

    Danish Architecture Center

    Copenhague, Danemark.

     
    Rôle — Frans était co-scénographe et chef de projet pour toutes les phases de conception, jusqu’au début du chantier. Les concepts architecturaux de la lumière ont été développés en collaboration avec Les Eclaireurs.
     
    Projet — Le Centre Danois d’Architecture sera au centre d’un bâtiment mixte avec bureaux et appartements. Le centre a deux espaces principaux d’exposition (le plus petit ayant un haut niveau de sécurité), un auditorium de 150 places assises, et des espaces de conférence.
     
    Un plafond vitré donne un large apport de lumière naturelle à l’éspace d’exposition principal. Sa principale utilisation est destinée aux expositions architecturales, mais il peut également abriter de plus grands évènements et soirées. La pièce est dotée d’un plancher technique pour les reseaux et un plafond constitué de barres motorisées qui peuvent être déplacées le long de deux axes. Les barres servent à suspendre des éléments d’expositions et de la lumière. Le petit espace d’exposition a une configuration simple et peut-être réorganisé par de légers rideaux qui la traversent a plusieurs endroits.
     
    L’auditorium de 150 places sera principalement utilisé pour des présentations ou des débats. La salle a un sol à plat et un petit balcon destiné à la régie technique.
     
    Large exposition space; image courtesy OMA.
    Grand espace d’exposition ; image OMA.
     
    Architecte — OMA
    Scénographe — Frans Swarte comme co-scénographe pour Ducks Scéno pour les phases de conception jusqu’au debut de la phase DET (construction)
    Surface brute — 8 000 m2 (DAC seulement)
    Coût de construction — >120 M €
    Actualité — under construction
     
     
     

    Auditorium Dutilleux

    Bordeaux, France.

     
    Rôle — Frans était le scénographe du projet depuis la phase APS en 2010 jusqu’à son inauguration en 2014.
     
    Projet — Le projet de l’Auditorium a été initié et développé par l’architecte Michel Petuaud-Letang. Situé dans un îlot urbain, à deux pas de la place Gambetta, le bâtiment accueille plusieurs fonctions : un parking souterrain, des coulisses et installations techniques, des salles de répétitions et bureaux, des appartements aux derniers niveaux, avec piscine. La salle de concert de 1 400 places se trouve entre les garages et les appartements.
     
    La salle de concert a une morphologie en boîte à chaussures, mais ne suit pas cette forme à la lettre : les balcons semblent flotter devant les parois, améliorant ainsi la qualité spatiale. La scène, conçue avec un plancher pouvant soutenir un grand orchestre symphonique, est complétée d’une fosse d’orchestre presque Wagnérienne. Les outils scénographiques rendent possible l’utilisation de la scène pour de plus petits opéras, des opérettes et d’autres évènements musicaux avec mise-en-scène.
     
    Staging of Salome; Photo: Bernard Blanc
    Salome, a l’Auditorium ; Photo Bernard Blanc.
     
    Architecte — Agence 4A, Michel Petuaud-Letang, Philippe Duval, Graciane Hastoy
    Acousticien — Kahle Acoustique
    Scénographe — Frans Swarte pour Ducks Scéno (de l’APS à la réalisation)
    Client — Privé
    Surface de plancher — 6 800 m2
    Coût de construction — env. 30 M €
    Année — 2013
     
     
     

    Fondation Louis Vuitton

    Paris, France.

     
    Rôle — Frans était scénographe du projet, ainsi que chef de projet pendant les phases APS et APD.
     
    Projet — La Fondation Louis Vuitton comprend une espace de spectacle et d’exposition très modulable, pouvant accueillir un public d’environ 400 personnes. La flexibilité est axée sur un système de places permettant de les stocker en-dessous du plancher. La pente réglable des gradins permet plusieurs configurations, allant de plat à très raide. Cette dernière configuration crée un gradin continu avec le balcon fixe à l’arrière de la salle.
     
    Le plafond technique consiste d’un réseau de passerelles et un faux-gril avec des rails de roulements motorisés. Le théâtre dispose de vastes systèmes audio et vidéo pour l’enregistrement et la visualisation en très haute résolution.
     
    Le theatre (en configuration sol plat), et vue du plafond et des passerelles.
    Le théâtre (en configuration sol plat), et vue du plafond et des passerelles.
     
    Architectes — Gehry Partners et Studios Architecture
    Acousticiens — Nagata Acoustics et J.-P. Lamoureux
    Scénographe — Frans Swarte pour Ducks Scéno depuis la phase APS jusqu’à la réception
    Client — Fondation Louis Vuitton pour la Création
    Surface de plancher — 10 000 m2
    Coût de construction — Non-communiqué
    Année — 2015
     
     
     

    Complejo de Acción Social por la Música Simón Bolívar

    Caracas, Venezuela.

     
    Rôle — Frans était scénographe et chef de projet pour les phases APS, APD, et PRO, travaillant directement avec les architectes ADJKM, les clients et utilisateurs, ainsi qu’avec les autres membres de l’équipe de conception.
     
    Projet — Le nouveau Conservatoire principal pour « El Sistema » consiste en deux écoles et un conservatoire pour enfants et étudiants de 6 à 26 ans. Le projet est doté de trois espaces de spectacles principaux et une multitude de salles de répétitions pour ensembles, allant de la taille XXS à XXL.
     
    Le contour de la « Sala A » suggère la forme d’une boîte à chaussures. La scène est entourée par des gradins placés dans les niches des parois latérales, ainsi que des sièges de chœur situés sur les côtés et à l’arrière de l’orchestre. L’ambition d’offrir 1 900 places est atteint grâce à un large balcon frontal au-dessus du parterre, et des niches dans les murs latéraux. Pour donner de la place pour des orchestres XXL qui rassemblent jusqu’à 400 musiciens (!!), les gradins qui contournent la scène peuvent être baissés. La scène peut également être élargie vers l’avant dans le parterre.
     
    La « Sala B » s’inspire plus d’une forme circulaire, avec plusieurs terrasses et balcons, assurant une capacité de 1 300 places assises autour d’une scène centrale. Le positionnement du premier rang au niveau de la scène facilite une connexion directe entre les musiciens et le public.
     
    La troisième salle est un espace flexible de 500 places dédié à la musique expérimentale, conçu comme un hybride entre une studio de théâtre et une salle de musique. Les places rétractables dans la partie inférieure du parterre rendent possible une extension de la scène pour accueillir des grandes instrumentations. La salle sera également utilisée pour de la musique électronique et des concerts de musique amplifiée.
     
    Rendering of Sala A
    Sala A; image ADJKM.
     
    Architecte — ADJKM
    Acousticiens — Nagata Acoustics et Bob Mahony
    Scénographe — Frans Swarte pour Ducks Scéno (toutes les phases de conception)
    Surface brute — 53 000 m2
    Coût de construction — >200 M € (équivalent)
    Actualité — en attente après la phase PRO
     
     
     

    Centro de Formación Docente

    Caracas, Venezuela.

     
    Rôle — Frans était scénographe et chef de projet pour les phases APD et EXE, ainsi que les premières phases de construction.
     
    Projet — Le CFD était en phase APD quand Ducks Scéno a été invité pour assister le client, les architectes de VCA et les utilisateurs avec le developpement de la salle de concert de 750 places et ses espaces techniques. La mission incluait des études de visibilité et d’optimisation des circulations.
     
    Le projet se trouve sur un site très étroit, adjacent au conservatoire CASM existant. La salle de concert est insérée entre les murs latéraux du bâtiment, poussant toutes les circulations du public et des artistes sous le hall. Malgré l’étroite largeur, les architectes ont réussi à placer la scène dans une position relativement centrale dans la salle, avec d’ample pour l’audience et le chœur derrière la scène, grâce à plusieurs balcons imbriqués.
     
    Rendering of the concert hall
    Perspective de la salle de concert ; image VCA.
     
     
    Architecte — VCA
    Acousticiens — Nagata Acoustics et Bob Mahony
    Scenographe — Frans Swarte pour Ducks Scéno pour les phases APD jusqu’au début de la construction
    Surface — 20 000 m2
    Coût de construction — indisponible
    Actualité — en attente après la phase PRO (gros-œuvre en construction)
     
     
     

    CRT’s Anzoategui & Bolívar

    Puerto la Cruz et Puerto Ordaz, Venezuela.

     
    Rôle — Frans était scénographe et chef de projet pour les phases APS et APD.
     
    Projets — Le Projet du Centre Regional Tipo a deux composants : une école de musique (conservatoire) et un espace de concert de 1 000 places. Le point de départ de conception pour ADJKM est la définition des typologies des espaces principaux de l’école de musique et de la salle de concert, de façon à ce que le dessin puisse être réimplanté sur plusieurs sites à travers le pays. La différence entre les projets sont les données des configurations locales et urbaines du site, qui influencent la circulation vers et autour des masses bâties. D’autres différences architecturales peuvent être trouvées dans l’utilisation des matériaux, couleurs et dispositifs lumineux.
     
    Le projet Anzoategui se situe à la lisière de la ville littorale de Puerto la Cruz. Le nouveau bâtiment aura une étroite connexion avec un kiosque à musique des années 1950 du parc voisin. Le projet Bolivar à Puerto Ordaz dans le sud-est du Venezuela occupe un îlot urbain dans le centre de la ville. Le bâtiment forme l’une des quatre façades de la Plaza del Hierro.
     
    Coupe à travers la salle de concert ; image ADJKM
    Coupe à travers la salle de concert ; image ADJKM.
     
    Architectes — ADJKM
    Acousticiens — Nagata Acoustics et Bob Mahony
    Scénographe — Frans Swarte pour Ducks Scéno depuis la phase APS jusqu’à APD
    Surface brute — 15 000 m2
    Coût de construction — non-communiqué; (scénographie >5 M €)
    Actualité — en attente après la phase APD
     
     
     

    Prada Largo Isarco

    Milan, Italie.

     
    Rôle — Frans était co-scénographe et chef de projet pour les phases APS, APD et PRO. La mission incluait le dessin architectural et scénographique des lumières, qui a été développé en étroite collaboration avec Lucas Goy de Les Eclaireurs.
     
    Project — Le projet était de redévelopper une friche industrielle en un complexe pour une galerie d’œuvres patrimoniales de la collection Prada. Il se compose d’un théâtre pour cinéma et arts de spectacle, et une douzaine d’espaces d’exposition très distincts les uns des autres : petits, grands, nouveaux, rénovés et reconvertis.
     
    Image Bas Princen / OMA.
     
    Architecte — OMA
    Scénographe — Frans Swarte en tant que co-scénographe pour Ducks Scéno depuis l’APS juqu’à la phase PRO
    Surface brute — 28 000 m2
    Coût de construction — non-communiqué
    Année — 2015 (nouvelle tour d’exposition en construction)
     
     
     

    Danish Radio Koncerthuset

    Copenhague, Danemark.

     
    Rôles — Stefan a travaillé comme ingénieur scènique pour Ducks Scéno depuis le début des phases de conception jusqu'à l’appel d’offre, développant les concepts d’équipements de scène, de l'ingénierie du réflecteur acoustique amovible, ainsi que de nombreux outils permettant une acoustique variable dans les quatre studios. Frans était chef de projet pour la phase DET au sein de Ducks Scéno, assistant les architectes et l’équipe du maître d’ouvrage de Danish Radio sur le développement et l’intégration de la conception et sur la coordination avec les utilisateurs et entreprises.
     
    Projet — La salle de concert de la Danish Radio (Radio Danoise), dessinée par les Ateliers Jean Nouvel, est la résidence des ensembles musicaux de la radio et le lieu d’enregistrement et de retransmission live de tous types et genres de musique.
     
    Le Studio 1 est une salle de concert de type vignoble de 1 800 places. La salle présente une large canopée amovible avec des dispositifs pour microphones, enceintes et lumières intégrées. Un large rideau sur le périmètre de la pièce permet une vaste instrumentation, allant d’une configuration acoustique à très amplifiée.
     
    Trois grands studios de musique s’insèrent sous l’empreinte de la salle de concert. Ils sont utilisés pour un grand panel d’évènements musicaux, avec quelques points de mire : Le Studio 2 est spécifique à la musique classique (même scène que la salle de concert), le Studio 3 est consacré au jazz (big band) et musique d’improvisation, et le Studio 4 aux chœurs et à la musique de chambre. Les cabines de studio isolées et vitrées sont placées entre chaque studio, conférant ainsi d’amples connexions visuelles entre les espaces. L’acoustique des studios peut être varié en appuyant simplement sur un bouton. Les quatre régies son sont identiques en taille et en forme, excepté pour les schémas de couleurs.
     
    Studio 1; 1800-seat concert hall
    Studio 1 ; Salle de concert de 1 800 places.
     
    Architectes — Ateliers Jean Nouvel
    Client — Danish Radio
    Acousticien — Nagata Acoustics
    Scénographe — Pour Ducks Scéno : Stefan Abromeit en tant qu’ingénieur scénique pour les phases de conception, et Frans Swarte en tant que scénographe pour la phase DET
    Surface — 20 000 m2
    Coût de construction — 300+ M €
    Coût d’équipements scénographiques — 8++ M €
    Année — 2009
    Lien vers la maison de la radio danoise
     
     
     

    Curve

    Leicester, United Kingdom.

     
    Rôles — Au sein de Ducks Scéno, Stefan a travaillé sur les phases de conception, en tant que responsable pour tous les éléments scéniques techniques de l'une des premières cages de scène entièrement motorisées en Angleterre. Frans était Chef de projet pour la phase DET, assistant les architectes, clients et utilisateurs dans la mise en œuvre. CharcolBlue, consultant local, s'est occupé de la bonne intégration des systèmes AV et des lumières de scène.
     
    Projet — Le projet Curve a l’ambition de reconnecter la vie urbaine de Leicester directement à la scène construite. Il est composé de deux espaces de spectacle : un théâtre proscenium classique de 750 places et un studio de théâtre de 350. Le projet considère la scène comme un point focal pour la projection intérieure et extérieure ; la cage de scène n’a pas de murs permanents. Les deux salles s'y connectent, avec des murs mobiles pare-feu et acoustiques où il faut, quand il faut.
     
    View through the stage tower and foyer.
     
    Architecte — Rafael Viñoly Architects
    Acousticien — Kahle Acoustics
    Scénographe — Pour Ducks Scéno : Stefan Abromeit en tant que ingénieur scénique pour les phases de conception ; Frans Swarte en tant que scénographe pour les phases DET et AOR
    Surface brute — 11 000 m2
    Coût de construction — 57 M £ (estimation équipements scénographiques – >6 M £)
    Année — 2008
     
     
     

    Experimental Media and Performing Arts Center

    Troy NY, Etats-Unis.

     
    Rôle — Frans a développé l’architecture du système AV et media pour les phases de compétition jusqu’à la fin de l’APD. La conception du bâtiment a démarré en 2002, quand le développement des réseaux médias était à son apogée. Le challenge de la conception donné par le client était d’anticiper les protocoles de réseaux et minimiser l’empreinte de cuivre, non seulement pour le coût, mais aussi pour forcer les choix vers une conversion des réseaux (en gardent la compatibilité avec des vieilles technologies). Au moment où le bâtiment a ouvert ses portes, les premières propositions techniques de réseaux son et vidéo étaient en cours de normalisation par des comités techniques.
     
    Projet — Le programme EMPAC combine recherches et performances dans les domaines de la musique, image et son, dans leurs définitions les plus larges. Les nouveaux équipements sont inspirés des institutions comme Ircam à Paris et ZKM à Karlsruhe. Le bâtiment est composé de quatre espaces : une salle de concert de 1 200 places assises, une salle de théâtre de 400 places, et deux grands studios : un plus petit pour l’audition (blanc), un plus grand pour la vision (noir).
     
    Large studio
    Studio pour la vision.
     
    Architectes — Grimshaw avec DBB
    Client — Rensselaer Polytechnic Institute
    Acousticien — Kirkegaard Associates
    Conception des systemes audiovisuelles et média — Frans Swarte pour Kirkegaard Associates, depuis la phase ESQ du concours jusqu’à la fin de la phase APD
    Scénographe — FDA
    Surface brute — 20 000 m2
    Coût de construction — 140 M $
    Année — 2008
    Lien vers le site de l’EMPAC
     
     
     

    Casa da Música

    Porto, Portugal.

     
    Rôle — Chez Ducks Scéno, Stefan était l'Ingénieur en chef du projet, travaillant étroitement avec les architectes d’OMA sur tous les aspects d'ingénierie scénique. La mission incluait le développement des systèmes de rideaux recouvrant les grandes baies vitrées de la salle de concert.
     
    Projet — La Casa da Mùsica abrite une salle de concert de 1 200 places assises, dédiée à la musique symphonique et contemporaine, une salle musicale mixte de 250 places, un studio pour les médias, des salles de répétition et de nombreux espaces d'exposition, foyers, ... Les espaces ont été soigneusement sculptés dans un seul et même monolithe, avec une multitude de possibilités, permettant de pouvoir rompre finement la séparation usuelle des espaces publics et privés d’une salle de concert.
     
    Concert Hall.
    La salle de concert.
     
    Architectes — OMA
    Maître d’Ouvrage — Ville de Porto
    Acousticien — DHV, Renz van Luxemburg, Theo Raaijmakers
    Scénographe — Ducks Scéno
    Surface brute — 8 000 m2
    Coût de construction — 55 M €
    Année — 2005
     

    /

Close Scroll

ÉQUIPE

Barbara Fol‑Gutierrez

Architecte.

Barbara a grandit dans un univers familial riche de deux cultures différentes, française et chilienne. Entourée de musique classique européenne et traditionnelle andine, ainsi que des peintures et sculptures sud-américaines, Barbara est poussée vers l’apprentissage de pratiques artistiques : elle prend, très tôt, des cours de musique et de danse classique dans des écoles locales, tout en s’exerçant par elle-même aux techniques du dessin. Pour développer son expression artistique, Barbara s'aventure vers la photographie, la peinture et le cinéma, avec pour champ d’intérêt principal la scénographie.

Son attrait pour la construction commence comme un jeu, par la construction de cabanes étant enfant, et se transforme en un réel intérêt pour la conception d’espaces. En 2014 elle est diplômée Architecte d’Etat, à l’ENSAG (Grenoble), dans le Master 2 « Aedification, grands territoires, villes », dans lequel elle s'est concentrée, y compris pendant son année d’échange à Munich, sur l'urbanisme et les concepts environnementaux. Elle y a également développé une volonté d’esthétique simple et fine, avec une forte attention portée aux atmosphères et aux besoins des futurs habitants des espaces créés.

La Scénographie, comme point de rencontre entre les Arts et l’Architecture, devient le dénominateur commun pour la réalisation de projets artistiques parallèles, au cours de ses études, et l’est encore aujourd'hui. Actuellement Barbara endosse le rôle de scénariste, storyboarder, scénographe et réalisatrice de plusieurs petites productions cinématographiques, et en tant que scénographe, sur une production conceptuelle d'opéra, en collaboration avec un video-designer de renom.

Pour The Space Factory, Barbara travaille en tant qu’architecte et scénographe. Elle se concentre sur l'organisation de bâtiments, la conception de salles de spectacle, ainsi que la recherche et le développement de projets architecturaux.

/

Barbara est bilingue français-espagnol, parle anglais et a des notions d’allemand.

 

Frans Swarte

Scénographe.

Dès son plus jeune âge, en écoutant des lectures collectives depuis le palier de l’escalier, des répétitions de théâtre et d’opérette rythment le cycle hebdomadaire. Encouragé par des techniciens du théâtre local, Frans se dirige dans son adolescence vers la conception d’éclairage, travaillant sur des pièces d’Albee et Pinter mises en scène par son père, une production d’Ubu Roi et plusieurs spectacles de danse classique et contemporaine.

Grace à son bon niveau de pratique du violoncelle et une oreille analytique, Frans réussit le concours du Conservatoire Royal de Musique et de Danse à La Haye (Pays-Bas) et en sortit avec un Bac+4 de musicien-ingénieur du son. Après avoir travaillé en freelance sur des projets de son, d’éclairage et de théâtre, Frans développe ses compétences de conception en tant qu’associé et consultant sénior en électro-acoustique au sein de Kirkegaard Associates à Chicago, USA. Six ans plus tard, il rejoint la société française de scénographie Ducks Scéno dans le rôle de Managing Partner, menant la scénographie de nombreux projets d’envergure en Europe, en Asie et en Amérique du Sud.

Avec The Space Factory, Frans continue ses collaborations avec des architectes, acousticiens, ingénieurs, maîtres d’ouvrage et utilisateurs. Sa solide expérience en matière de musique et sa maîtrise de l’acoustique sont des valeurs ajoutées cruciales pour faire avancer le design global d’un projet.

Frans sait séparer le bon grain de l’ivraie d’une manière franche et pleine d’esprit. Il montre un grand intérêt pour l’architecture contemporaine et le design et est perpétuellement motivé par les forces de la musique et du théâtre comme moyens d’échange positif et de partage. Il travaille comme catalyseur de l’innovation en orientant les discussions de conception vers des idées, de la recherche et des concepts qui vont au-delà de l’évidence et de l’ordinaire.

/

Frans parle couramment néerlandais, anglais, français et allemand.

 

Stefan Abromeit

Ingénieur & scénographe.

Stefan maîtrise parfaitement tous les aspects de la scénographie du spectacle vivant et son parcours montre des productions de théâtre alterné par des projets architecturaux.

Stefan est diplômé en ingénierie scénique du Technische Fachhochschule Berlin (1993). Après y avoir fait un stage pendant ses études, Stefan commence son parcours au Théâtre National Populaire (TNP) de Villeurbanne, où il est responsable, en tant que Directeur Technique Adjoint, des constructions de décors. Il réalise ainsi les décors imaginés par des metteurs en scène de renom, en étroite collaboration avec d’importants scénographes-décorateurs.

Six ans plus tard, il rejoint la société Ducks Scéno en tant qu'ingénieur et chargé d’affaires, contribuant à la conception de nombreux projets de grande envergure en France et à l’étranger. Il est responsable, entre autres, de la conception de la machinerie scénique des Opéras de Toulouse et Lille, ainsi que du KVS à Bruxelles, et le Curve à Leicester. Il y développe aussi des technologies spécifiques, comme le mécanisme de rideaux pour la Casa da Música à Porto.

En janvier 2005, Stefan retourne à son poste de Directeur Technique Adjoint au TNP. Pendant ce temps, en collaboration avec le Directeur Technique Jean-Michel Dubois, il joue un rôle crucial dans le suivi des études techniques du projet de rénovation du théâtre et la conception du nouveau studio de 250 places. Au démarrage de chantier, Stefan réintègre la société Ducks Scéno pour travailler sur les premières phases de conception du Taipei Performing Arts Center (Taiwan), sur la redéfinition du Centre de Congrès de Córdoba (Espagne) et la conception technique du Centre Culturel de Jinan (Chine).

En 2011, Stefan rejoint L’Opéra National du Rhin à Strasbourg en tant que Responsable des ateliers de construction de décors. Deux ans plus tard il traverse le Rhin pour devenir Responsable du bureau d'études de la société allemande Gerriets, spécialisée dans les systèmes de mouvement de rideaux et d'écrans de projection ainsi que des mécanismes théâtraux spécifiques.

Pour The Space Factory, Stefan met ses compétences techniques et son savoir-faire unique dans l’ingénierie scénique et les processus créatifs au service de la conception des espaces du spectacle vivant.

/

Stefan contribue régulièrement aux conférences, aux publications et à l’élaboration des normes techniques. Il parle couramment allemand, français et anglais, a des bonnes notions de russe et du talent pour le mandarin.

 

Close

Contactez-nous

Poussez la porte

Que vous soyez architectes, designers, ingénieurs, constructeurs, managers, directeurs artistiques, utilisateurs ou maîtres d’ouvrage, The Space Factory pourrait être la ressource dont vous avez besoin pour votre projet.

 

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter.

/

5 rue Pizay cour rdc

F-69001 Lyon

France

 

+33 4 78 30 00 59 (nouveau numméro)

 

office [at] thespacefactory.net